Éditos

Après la présidentielle, la mobilisation continue

Les résultats de l’élection présidentielle connus, le paysage politique n’en est pas pour autant plus facile à lire et les sentiments sont donc forcément mêlés.

D’abord, le soulagement domine bien sûr car les électeurs ont barré la route au Front National, parti qui porte des valeurs contraires à celles que nous défendons ; nous ne pouvons donc que nous féliciter de l’exclusion du pouvoir présidentiel de ce parti. Cependant avec plus de 10 millions de voix, son ancrage est réel et doit donc nous inciter à ne rien abandonner sur le terrain de la lutte contre l’extrême droite.

Ensuite, la crainte existe de voir s’accélérer les politiques d’austérité. Le président élu a en effet développé durant sa campagne un programme qui va dans le sens d’une libéralisation de la société et de son corollaire, l’affaiblissement de l’État. Mais les contours précis de la mise en œuvre de cette politique sont flous, laissant sans doute des interstices importants au mouvement social.

A la veille des élections législatives, c’est l’incertitude qui domine car beaucoup dépendra de la majorité qui y sera élue. Le SNES-FSU jouera tout son rôle de syndicat majoritaire dans ces élections en interpelant les candidats aux élections législatives pour faire valoir son projet.

Les enjeux tels qu’ils ont été posés par Emmanuel Macron sont lourds (refonte de statuts de la Fonction publique, retraites par points, autonomie renforcée des établissements…). C’est donc dans un esprit de combativité que le SNES-FSU aborde ce quinquennat.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Second degré : à nous de jouer
    Le débat des présidentielles est bien mal engagé : côté gouvernement, une défense de la scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans qui sonne davantage comme un slogan que comme le projet de société qu’il... Lire la suite (Octobre 2016)
  • Rentrée en résistance
    Comme à chaque rentrée, le plaisir de retrouver collègues et élèves est là, ainsi que la volonté de bien faire nos métiers. Mais le contexte si particulier de crainte des attentats, de... Lire la suite (Août 2016)
  • L’urgence d’une Europe plus sociale
    Le Brexit ouvre une période de turbulences économiques et financières importantes pour le Royaume-Uni même si à terme, il est probable que ses relations économiques et commerciales avec les pays de... Lire la suite (Juin 2016)
  • Qui bloque ?
    L’insupportable discours des soutiens du gouvernement se développe autour deux axes : les organisations syndicales (et en premier lieu la CGT) qui appelleraient au blocage du pays seraient les... Lire la suite (Mai 2016)
  • 19 mai : grève et manifestations
    La France vit actuellement une situation surréaliste, dirigée par un gouvernement répétant en boucle que tout va mieux tandis que monte la colère sociale et que se déchire la majorité présidentielle.... Lire la suite (Mai 2016)