Alter Sommet

Assemblée générale de l’AS à Paris.

Le 30 novembre et 1 décembre dernier, l’Alter Sommet tenait son AG à Paris profitant de la présence de nombreux militants en raison de la COP 21 et voulant ainsi marquer la volonté de continuer la mobilisation du mouvement social malgré l’état d’urgence.

Une trentaine d’organisations était présente. Vous en trouverez le descriptif ici.

Bilan des journées de mobilisation d’octobre 2015 à Bruxelles et des marches européennes

De ces marches, on peut dire en bref qu’elles ont été très espagnoles et pas assez européennes. La formule est néanmoins intéressante et devrait pouvoir être reconduite.
Si ces journées n’ont pas été à la hauteur en termes de mobilisation, elles constituent néanmoins un succès relatif au regard des moyens humains et financiers dont dispose notre mouvement. Il a été convenu qu’il fallait à l’avenir préparer plus en amont les grandes mobilisations que nous planifions et tenir compte dans l’exercice, de l’agenda international des syndicats, à savoir les grandes dates : travail décent, journée de la femme, journée des droits de l’homme etc... Une réflexion doit s’engager sur les moyens de faire participer davantage à la mobilisation les grandes centrales syndicales. Le SNES s’y est associé et continuera à participer.

Déclaration sur les attentats

Suite aux attentats du 13 novembre, l’AS a estimé qu’une prise de position était utile et nécessaire sur ces événements qui ont des conséquences évidentes sur le mouvement social, ne serait-ce qu’en raison de l’état d’urgence qui limite le droit à manifester. Lire la déclaration ici.

Fonctionnement du réseau et cotisations

Le réseau fonctionne correctement au regard des moyens dont il dispose mais connaît plusieurs difficultés "structurelles". Il faut trouver une solution en mars 2016 pour la personne qui est actuellement sur un mi-temps dédié à l’Alter Summit. Les cotisations ne rentrent pas ou mal ce qui pose un problème quant aux moyens nécessaires aux mobilisations.

Initiatives et prises de position

-* Un groupe de travail sera mis en place pour envisager la mise en place d’une formule alternative aux Marches européennes ;

-* L’AS se propose d’appuyer et de signer massivement l’appel des syndicalistes grecs pour le rétablissement des conventions collectives dans ce pays ;

-* L’AS se réunira en AG à Bruxelles le lundi 22 février, entre autres afin d’avoir des contacts avec les maires anti TAFTA, à l’occasion de la réunion EuroCities qui se tiendra les 22 et 23 février à Bruxelles.

Autres articles de la rubrique Alter Sommet