Alter Sommet

Assemblée générale de l’Alter Sommet des 25 et 26 septembre 2014

Construire la convergence des luttes en Europe.

L’Alter Sommet s’est réuni à Bruxelles le 25 et 26 septembre dernier en présence d’organisations grecs, belges, espagnoles, françaises, néerlandaises et britanniques.
L’AS a réaffirmé sa volonté de lutter contre les traités commerciaux qui renforcent les pouvoirs des multinationales tels le traité transatlantique ou le traité sur les services dont les négociations se poursuivent dans l’ombre sans contrôle démocratique. Un premier meeting de mobilisation sur ce sujet aura lieu le 19 décembre à l’occasion du conseil européen à Bruxelles.
L’AS partage depuis sa création l’ambition de combattre les politiques d’austérité et les institutions qui la servent ce qui est le cas de la banque centrale européenne (BCE).
La question centrale posée par cette nouvelle assemblée était le renforcement et l’élargissement de l’AS qui a estimé qu’il était nécessaire d’envisager un grand événement pour 2015. L’idée de se joindre dans l’action à Blockupy, est née.
Le mouvement alternatif Blockupy est dans le mouvance activiste d’occupy wall stret et des indignés apparus à la fin des années 2000. Il préconise l’occupation de la rue et le blocage de grands événements comme mode de protestation. Mais il entend désormais s’ouvrir à une perspective sociale et politique plus large d’où l’invitation lancée à une assemblée ouverte le 27 septembre notamment en direction de l’AS.
Ce processus essentiellement allemand et italien se donne pour objectif l’action transnationale contre les effets des politiques d’austérité et envisage dans ce but le blocage de l’inauguration du nouveau siège de la banque centrale européenne à Francfort prévue en 2015. Cela pourrait être l’événement de 2015 en matière de mobilisation pour l’AS. Le SNES y travaillera.

Autres articles de la rubrique Alter Sommet