Archives

De moins en moins d’enseignants, CPE et Co-psy précaires titularisés grâce aux concours ! (vendredi 12 octobre 2007)

Sur les 847 postes offerts au CAPES interne, seuls 368 enseignants non-titulaires ont été reçus tandis que seulement 57 professeurs précaires ont été admis au CAPES externe sur les 6040 postes disponibles. Un seul CPE non-titulaire a pu être être titularisé l’année dernière ! Le CAPET ne profite pas plus aux non-titulaires puisque seuls 26 d’entre eux ont été admis au CAPET interne (pour 49 places) et 12 au CAPET externe (pour 267 places).

Au total, la titularisation par le biais du CAPES externe ou interne ne concerne que 425 enseignants ou CPE non-titulaires. La voie interne ne craint pas de suffire à résorber la précarité qui touche des masses d’enseignants non-titulaires. Le ministère serait bien inspiré d’analyser les raisons d’une part si faible des non-titulaires dans les admis au CAPES interne (43,45 %), concours qui profite désormais davantage aux étudiants-surveillants. On peut avancer le manque de temps, la confrontation au chômage, à des affectations difficiles, bref des parcours chaotiques qui ne facilitent certainement pas la préparation à un concours. A ce rythme-là, il faudrait plusieurs dizaines d’années pour résorber la précarité. Les mandats du SNES sont donc plus que jamais d’actualité. Il faut un plan de titularisation permettant de reconnaître l’expérience et les compétences acquises, en particulier sur la base de l’ancienneté de service, qui doit s’appuyer sur deux voies : le concours interne(avec une augmentation très conséquente du nombre de postes) et l’entrée en deuxième année d’IUFM par la dispense des épreuves théoriques des concours et la titularisation. Tout cela doit s’accompagner d’un plan de formation ambitieux pour passer les concours.

Secteur national non-titulaires

Autres articles de la rubrique Archives