Éditos

De vieilles idées

Tandis que chaque jour apporte un nouveau thème propre à susciter une apparition de la Ministre, on a le sentiment que les choses sérieuses se passent ailleurs : qui sont les inspirateurs des grands axes de la réforme du collège tels qu’ils ont été présentés dans le dossier remis aux médias ? Ils rappellent furieusement les idées traînant depuis une quarantaine d’années et que l’on croyait enterrées une fois pour toutes. Un collège apocalyptique, source de tous les maux de la terre, désert d’ennui et de tristesse, responsable de tous les maux du système éducatif, le retour aux « fondamentaux », l’opposition entre enseignements théoriques et enseignements « pratiques »...

Allons, Madame la ministre, prenons le collège pour ce qu’il est, ni prolongement de l’école primaire, ni petit lycée, et prenons les bonnes dispositions pour le collège du XXIe siècle, loin des penseurs nostalgiques.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Sortie du bois
    La figure « jupitérienne » s’est vite transformée en une incarnation beaucoup plus prosaïque du libéralisme. « L’été budgétaire » du gouvernement n’a laissé aucun doute sur son orientation. À l’avalanche de... Lire la suite (31 août)
  • Feuille de route
    Le Premier ministre entend « rénover notre modèle social »... Vaste programme qui pourrait susciter l’adhésion si l’objectif était de réformer une société minée par les inégalités et dure pour toute une... Lire la suite (1er juillet)
  • Dialogue sur ordonnances
    Une cinquantaine de groupes de travail prévus sur le projet de loi réformant le code du travail, des audiences tous azimuts accordées aux organisations syndicales, des concertations prévues sur tous... Lire la suite (14 juin)
  • Délibérément libéral
    La révélation de la composition du nouvel exécutif ne déroge pas à la démarche promue par Emmanuel Macron. Bien sûr, le subtil équilibre est respecté entre soutiens de divers bords, présence de la société... Lire la suite (20 mai)
  • Après la présidentielle, la mobilisation continue
    Les résultats de l’élection présidentielle connus, le paysage politique n’en est pas pour autant plus facile à lire et les sentiments sont donc forcément mêlés. D’abord, le soulagement domine bien sûr... Lire la suite (10 mai)