Éditos

Des questions pressantes

Au lendemain du 3 février, la profession est toujours en attente de réponses de la part de la ministre : réponses sur un projet de réforme du collège, qui remettrait en cause la structuration disciplinaire, réponses sur leurs conditions de travail encore appelées à se dégrader à la rentrée 2015, réponses enfin sur la réforme de l’éducation prioritaire. Force est de constater que le silence du Ministère reste assourdissant face à ces inquiétudes, de même que sur l’urgence d’une revalorisation salariale.

En ces temps de vote de la DHG, les enseignants doivent également se prononcer en CA, souvent dans la précipitation, sur la répartition des IMP (Indemnités de Mission Particulière), alors que le texte les régissant est toujours en discussion. Il est urgent que le Ministère établisse un cadre national pour hiérarchiser ces missions et limiter le pouvoir que la répartition de ces IMP donnerait aux hiérarchies locales sur les équipes éducatives. Le SNES appelle à intervenir en CA pour exiger transparence et dotation à la hauteur des besoins.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Sortie du bois
    La figure « jupitérienne » s’est vite transformée en une incarnation beaucoup plus prosaïque du libéralisme. « L’été budgétaire » du gouvernement n’a laissé aucun doute sur son orientation. À l’avalanche de... Lire la suite (31 août)
  • Feuille de route
    Le Premier ministre entend « rénover notre modèle social »... Vaste programme qui pourrait susciter l’adhésion si l’objectif était de réformer une société minée par les inégalités et dure pour toute une... Lire la suite (1er juillet)
  • Dialogue sur ordonnances
    Une cinquantaine de groupes de travail prévus sur le projet de loi réformant le code du travail, des audiences tous azimuts accordées aux organisations syndicales, des concertations prévues sur tous... Lire la suite (14 juin)
  • Délibérément libéral
    La révélation de la composition du nouvel exécutif ne déroge pas à la démarche promue par Emmanuel Macron. Bien sûr, le subtil équilibre est respecté entre soutiens de divers bords, présence de la société... Lire la suite (20 mai)
  • Après la présidentielle, la mobilisation continue
    Les résultats de l’élection présidentielle connus, le paysage politique n’en est pas pour autant plus facile à lire et les sentiments sont donc forcément mêlés. D’abord, le soulagement domine bien sûr... Lire la suite (10 mai)