Actualités

Éducation prioritaire La mobilisation se poursuit

Alors que les inégalités et difficultés sociales se sont accrues, de même que les écarts de réussite scolaire, le Ministère de l’Éducation Nationale entend redéfinir la carte de l’éducation prioritaire sur la base d’un périmètre pré-déterminé.

Les académies ont de ce fait, reçu des dotations trop faibles pour prendre en compte toutes les situations et laissant sur le coté des établissements connaissant de lourdes difficultés.

En outre, de nombreux recteurs n’ont pas fait le choix du dialogue social, en communicant un projet de carte sans avoir donné les indicateurs nationaux ni travaillé avec les organisations syndicales des critères les plus appropriés.
Résultat : des établissements très proches en terme d’indicateurs du dernier classé seraient menacés de sortie ; la difficulté scolaire présente dans les zones rurales n’est pas traitée ; la question des lycées est toujours en suspens.

Cette politique provoque la colère des personnels qui se sont fortement investis pour faire réussir leurs élèves et risquent de voir ruinés leurs efforts. Souvent en lien avec les parents, ils se mobilisent dans de nombreuses académies.

Afin de permettre les mobilisations, le SNES a déposé un préavis de grève à partir du 1er décembre reconduit chaque jour jusqu’au 19 décembre 2014.

Il soutient les actions en cours et organisera le 17 décembre, jour du Comité technique ministériel préparant la rentrée, une montée à Paris de délégations dans le cadre d’une journée nationale, déclinée par des rassemblements dans les académies et départements.

Vous trouverez ci-dessous une liste des articles publiés sur ce sujet par les sections académiques :
http://www.aix.snes.edu/Une-nouvelle-carte-de-l-Education.html

http://www.creteil.snes.edu/actualite-des-etablissements/seine-et-marne/rep-tres-forte-mobilisation-en.html

http://nancy.snes.edu/actu_infos/2014-2015/rrs/

http://amiens.snes.edu/spip.php?article625

Ci-dessous le communiqué du 26 novembre :

Éducation prioritaire

Le SNES-FSU milite depuis longtemps pour une réforme ambitieuse de l’éducation prioritaire après son dévoiement depuis 2006. L’accroissement continu des inégalités tant sociales que scolaires exige une refondation qui redonne enfin un avenir à tous les élèves.
Le SNES-FSU considère que l’évolution nécessaire de la carte de l’EP doit permettre de l’adapter à la situation des territoires. Le nombre d’enfants pauvres est passé en France de 15,6% en 2008 à 18,6% en 2012 (chiffres UNICEF). Près de 3 millions (...)

Autres articles de la rubrique Actualités