Alter Sommet

L’Alter Sommet encercle le conseil européen.

Désormais, à des degrés divers, aucun peuple européen n’est épargné par les politiques d’austérité dictées par le FMI, la commission européenne et sa banque centrale, groupe qu’on appelle la troïka. Mais les peuples résistent. La grève générale en Belgique le 15 décembre dernier (voir ici) a trouvé un prolongement dans l’action d’encerclement du sommet des chefs d’État menée le 19 décembre dernier, à laquelle le SNES et la FSU ont participé pour protester contre les négociations secrètes de traités transatlantiques sur le commerce et les services (TAFTA et TISA). Si ces traités étaient signés, ce sont les multinationales qui deviendraient alors toutes puissantes au détriment des gouvernements démocratiquement élus et de la démocratie tout court. Or un des objectifs de l’Alter Sommet est de renforcer les luttes pour une démocratie véritable.

La presse belge a bien couvert cette action qui a vu une bonne participation française notamment des collectifs contre TAFTA et la présence de tracteurs. Ce n’est surement pas par hasard que le sommet des chefs d’État s’est terminé plus tôt que prévu car la mobilisation a été très correcte.

Elle est plus que jamais d’actualité alors que les chefs d’État ont redit qu’ils voulaient finir les négociations avant 2015. L’Alter Sommet maintiendra sa mobilisation à ce sujet.

Autres articles de la rubrique Alter Sommet