Archives

Les non-titulaires doivent bénéficier d’une VAE pour le master !

Suite à l’intervention du SNES et de la FSU, le ministère intègre enfin la question de la VAE des non-titulaires pour l’accès à la masterisation...

La masterisation suscite beaucoup d’inquiétudes parmi les enseignants, CPE et Co-psy non-titulaires.

Quand on dispose d’une licence ou d’une maîtrise (équivalent master 1), comment ne pas craindre d’être écarté de toute possibilité de titularisation alors que désormais le recrutement se fera à master 2 ?

Comment les agents non-titulaires pourraient-ils reprendre des études à l’université alors qu’ils exercent dans des conditions pénibles et changent incessamment de niveau et d’établissement ?

Ces craintes, le SNES les a prises en compte lorsqu’il a posé ses conditions préalables à son entrée dans les négociations ministérielles sur la masterisation. Depuis, le ministère semble donc bien avoir intégré cette dimension dans le document de travail qui leur servira de base, "Objectifs et principes directeurs de la réforme du recrutement et de la formation des enseignants ".

Il est ainsi indiqué : " par ailleurs le rôle des non-titulaires doit être mieux reconnu et l’activité de suppléances de remplacement doit ouvrir droit à la VAE pour leur recrutement à titre définitif. Cette perspective sera prise en compte dans la réflexion sur le métier d’enseignant. Elle fera l’objet d’une négociation avec les organisations syndicales."

C’est un premier pas certes, mais reste à préciser les modalités de cette VAE (validation des acquis par l’expérience). Il faut que la procédure de VAE soit la plus simple possible.

Si le ministère prend désormais en compte la situation des non-titulaires pour la VAE, il élude toujours pour l’heure la nécessité d’un plan de titularisation alors que la situation ne cesse de se dégrader depuis plusieurs années. Le SNES insistera pour qu’un plan de titularisation soit mis en place.

Autres articles de la rubrique Archives