Archives

Masterisation : rien n’est encore arrêté pour les non titulaires !

L’élévation du niveau de recrutement des enseignants peut constituer un réel point d’appui pour l’amélioration de nos métiers. Elle implique en effet une élévation du niveau d’étude et une revalorisation salariale en élevant la position des corps d’enseignants dans la grille de la Fonction publique.

Néanmoins, le SNES n’adhère pas du tout à la réforme proposée actuellement par le ministère. Il prévoit notamment la suppression des IUFM et l’année stage afin d’économiser 10 000 postes. Cette annonce intervient dans un contexte de remodelage des concours.

La mastérisation pose aussi le problème du devenir de milliers d’agents non-titulaires recrutés par les rectorats.

La réforme du recrutement, ainsi que les éléments apportés pour l’heure par le ministère, n’est pas sans susciter aussi de nombreuses inquiétudes sur l’avenir des non titulaires. Ils sont nombreux à s’interroger sur leur avenir et les questions les plus récurrentes qui parviennent au SNES sont :

Quel sera l’avenir des non-titulaires qui ne disposent que d’une licence ou une maîtrise ?

Pourront-ils continuer à enseigner sans le Master ? Pourront-ils devenir titulaires sans détenir le Master ?

Que vont devenir les concours internes ? S’ils perdurent, quel sera le niveau requis ?

Des éléments de réponse

Dès 2010, le Master sera nécessaire pour devenir titulaire par voie de concours.
Alors que le ministère admettait la nécessité d’une VAE en septembre dans un document de travail, la situation des non titulaires n’a pas encore été abordée au ministère malgré nos demandes répétées. Le ministère a pris beaucoup de retard dans le calendrier. Il persiste à maintenir l’objectif d’un recrutement au niveau Master dès 2010 malgré les demandes de report à 2011 voire d’abandon de la réforme en l’état. Bien des points demeurent flous. C’est le cas de la situation des non titulaires même si fin janvier le conseiller social du ministère, Roland Jouve, précisait que leur situation serait abordée dans une audience spécifique dans le cadre de la masterisation.

C’est depuis le silence et les seules mesures transitoires annoncées pour l’instant et qui concernent tous les candidats ignorent la situation de ces agents. La seule mesure transitoire prévue pour l’heure est de permettre aux candidats présents aux épreuves d’admissibilité des concours en 2009 de se présenter aux concours de la session 2010.
Le SNES estime cette mesure totalement discriminatoire. Elle écarte plus de la moitié des effectifs des non titulaires, sachant que 11 384 d’entre aux étaient présents aux épreuves de la session 2008 (pour 17 556 inscrits !) pour plus de 25 000 agents auxquels il faut ajouter tous les chômeurs indemnisés par les rectorats et pouvant passer l’interne. Certains sont si découragés qu’ils ne s’inscrivent pas tandis que d’autres le font mais, confrontés à des conditions d’exercice de plus en plus difficiles et dans l’incapacité de préparer sérieusement le concours, ne se présentent pas.

Imposer de telles mesures transitoires revient ainsi à fermer et réduire encore plus les possibilités de titularisation. Il convient donc de tenir compte de la situation spécifique des enseignants non titulaires et d’envisager des mesures spécifiques.

Autre sujet d’inquiétude : le ministère envisage de demander aux étudiants en Master d’effectuer des stages en responsabilité de 108 heures rémunérées au total 3 000 euros alors qu’ils devront par ailleurs préparer leur Master et le concours et que les admis au concours enseigneront. Cela revient à recruter de nouveaux vacataires mis en concurrence avec les non titulaires déjà recrutés afin de pallier la pénurie de recrutements. Cela est d’autant plus intolérable que de nombreux non titulaires recrutés depuis plusieurs années se retrouvent sans poste. Le SNES s’oppose à toute mise en concurrence des personnels. Il demande que les non titulaires soient affectés en fonction de leur ancienneté.

Pour le SNES, il est indispensable que la VAE permette la délivrance effective du diplôme Master et qu’un plan de titularisation soit envisagé. C’est la raison pour laquelle le SNES portera son mandat de plan de titularisation dans le cadre de la réforme du recrutement et lors des audiences qui auront lieu au ministère. Rien n’est donc arrêté et nous vous informerons dans les publications.

Ce point sera abordé lors du Congrès du SNES à Perpignan du 23 au 27 mars 2009. Les non titulaires syndiqués peuvent apporter leur contribution (le détail à http://www.snes.edu/spip.php?article12491).

Sur la réforme du recrutement, consultez également la rubrique du secteur Formation des maîtres :

L’espace « Entrée dans le métier »

Ces pages ont été conçues par des enseignants, des CPE – vos collègues – avec le souci d’apporter des réponses précises et concrètes à vos questions sur les concours, l’affectation en stage, l’année de stage. Vous trouverez en cliquant sur différents liens des informations utiles pour chaque étape qui vous mènera à l’entrée dans le métier :
informations sur les EAP (Emplois d’Avenir Professeurs)
[informations sur les concours
>art28836].
informations sur l’affectation en stage
Informations sur l’année (...)

Autres articles de la rubrique Archives